Ce que l'on ne dit pas mais qui se voit ...

Avatar de l’utilisateur
bagadou
Messages : 50
Inscription : 21 août 2008, 20:48

Ou comment votre corps notamment votre visage exprime ce que vous ressentez sans que vous le sachiez forcément.
C'est en lisant les Cinq clefs pour la parole correcte (cités par Axiste) que j'ai fait la corrélation avec mes difficultés de communication :

- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."

Je suis complètement dans l'esprit de la démarche des cinq clefs depuis longtemps. Mais j'ai beaucoup de mal à dépasser la première étape surtout en situation d'agressivité : Dire au bon moment.
Cette démarche, demandant un moment de réflexion avant tout, se traduit souvent par un mutisme avant de pouvoir exprimer quelque chose en accord avec ces clefs.
Pendant ce temps votre visage et votre corps expriment bien sûr les tensions liées à la réaction produite par la parole de "l'autre" et à la manière dont les choses sont dites mais aussi à la façon dont cela touche vos susceptibilités. Quand vous en êtes conscient s'ajoute vos tensions intérieures sur comment réagir et avoir la bonne parole.
Avant même d'avoir parlé votre corps révèle vos tensions et vos gestes et expressions corporelles sont interprétées ... mais comment faire pour qu'il exprime avant tout votre véritable intention ?
J'imagine bien qu'étant moine les interprétations sont moindre et les réponses plus évidentes mais pour un laïque qui n'a pas face à lui des personnes qui suivent le même sentier c'est comme être devant un mur incompréhensions !

Parfois même le mutisme devient une agression ...

Maintenant je m'interroge sur le bien fondé de ce message et avant de rentrer dans "le mutisme d'écriture" je poste ...
Image
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 451
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

Bonjour Bagadou,

Le bien fondé de ce message réside tout d'abord dans le fait que cette question est importante pour toi. Et je crois que c'est une question qu'on se pose tous et sur laquelle tout cheminant travaille.
iddddddéé

Il y a en effet un décalage entre l'émotion première ressentie et la pensée puis la parole. Je me sens souvent comme un appareil photo à retardement et j'ai aussi besoin de mûrir mes réponses jusqu'à ce qu'elles soient en harmonie avec mes ressentis, mais je crois que c'est normal et qu'il ne peut pas y avoir un ressenti et une pensée en simultané. C'est l'un ou l'autre. Donc, il me semble que le corps reflète le ressenti, un peu comme un kit de survie de notre égo qui a besoin de se consolider et ensuite, il faut le temps que la pensée discerne, épure ce qui est de l'ordre de la saisie égotique pour que la parole soit la plus juste possible et qu'il n'y ait plus de distorsion entre le ressenti et la pensée pour que notre parole soit juste.

"Comment faire pour exprimer notre intention ? "
Une lente transformation, un travail de toute une vie peut-être, mais qui porte (portera) assurément ses fruits lorsque nous pratiquons ce travail de vigilance et que nous sommes conscient et ne rejetons pas ce qui se passe dans notre esprit.

"Parfois même le mutisme devient une agression ..."
Je dirais "peut être vécu comme une agression par l'autre". Peut-être parvenir à en parler sereinement avec ces personnes là. Ressentir des émotions et prendre son temps n'est pas un problème si on peut arriver ensuite à l'exprimer. Peut être le chemin de la "communication non violente" (Marshall Rosenberg) est une piste pour exprimer ce qui nous paralyse ou les difficultés qu'on éprouve à posteriori à ceux qui seraient gênés pas nos réactions.

La première chose qui m'a aidé sur ce chemin vers la pensée, parole et action juste est l'accueil de ces émotions qui nous traversent si on se sent agressé ou bien d'accepter d'avoir eu des réactions épidermiques de défense (colère, mutisme) parce qu'on ne peut nier ce qui est même si on aimerait que les choses soient différentes, et il me semble qu'un peu plus de présence à soi et de solitude (de distance) et observer les réactions des autres aient permis aussi à mon esprit de s'apaiser un peu plus.


Bref, ces clefs sont à travailler quotidiennement et moi aussi, je suis toujours émerveillée par ceux qui les maitrisent et trouvent toujours les mots justes et apaisants spontanément.
fleuuuuur
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 451
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

bagadou a écrit :
05 juin 2020, 22:44

Parfois même le mutisme devient une agression ...

Maintenant je m'interroge sur le bien fondé de ce message et avant de rentrer dans "le mutisme d'écriture" je poste ...
Le mutisme d'écriture...

Je m'interroge sans cesse sur le bien-fondé de mes messages.
Il m'arrive souvent d'avoir besoin de beaucoup de temps pour répondre par écrit, parce que je ne trouve pas les mots qui expriment ma pensée. Et il m'arrive de supprimer des réponses parce que je trouve que ce que j'ai écrit ne correspond pas à la question. Ce n'est pas un manque de considération, mais je ne sais pas comment c'est vécu par ceux qui attendent une réponse ou qui me lisent.
Avatar de l’utilisateur
bagadou
Messages : 50
Inscription : 21 août 2008, 20:48

Merci Floch.
Oui je pense qu'il y a un long travail devant moi, autant pour comprendre le chemin que pour me retourner et essayer d'emmener avec moi mes proches afin que nous nous comprenions mieux.
Ecrire pour moi c'est souvent poser les choses mais il faudrait leur donner un cadre avant de commencer ce qui n'est pas facile dans un forum de "discutions". Aussi quand j'écris j'ai toujours l'impression à un moment que ce j'ai couché sur l'écran est très imparfait voire puéril et j'efface tout. Mais ce travail n'a pas été inutile.
Bonne soirée. anjalimetta
Image
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3192
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Coucou Bagadou et Floch icon_e_smile

Il m'arrive souvent d'avoir besoin de beaucoup de temps pour répondre par écrit, parce que je ne trouve pas les mots qui expriment ma pensée.‬
‪Je me souviens lorsque j’étais enfant une femme muette passait parfois à la maison, elle poussait des cris et je ne comprenais pas. Mais la dame qui s’occupait de moi comprenait tous les sons qu’elle émettait et ça me fascinait. ‬
‪Elles échangeaient vraiment ! ‬
‪Sans doute pouvait elle lire les sons, les gestes et les émotions, ce que je ne pouvais faire du haut de mes trois ans. ‬
‪Pour ma part je trouvais que cette compréhension des sons de l’autre qui m’échappait était vraiment incroyable. J’aurais aimé comprendre cette dame muette qui parfois m’incluait dans leur conversation en m’adressant ses « cris » ...mais je ne pouvais pas ! ‬

‪Parfois circonscrire les choses ressemble à cette impuissance...‬

‪Je me dis que les mots sont comme une gestation et qu’on ne peut pas vraiment forcer les choses...une sorte de détente salutaire qui permet aux mots de retrouver une légèreté et de leur meilleur chemin en mode lâcher prise...‬

‪Et cette dame muette, elle, avait les sons qui chantaient. Elle riait aussi beaucoup,‬
‪et quand elle riait, elle avait beaucoup de lumières au fond des yeux.‬

‪Cela valait millle milliards de sons. Sur ces lumières, elle pouvait bâtir un monde...‬
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 451
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

Coucou Axiste,

En fait, les choses ne sont ni bonnes ni mauvaises, tout est question de la façon dont on les perçoit.
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3192
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

‪La perception est importante, elle se construit sur la base de notre environnement et sur ses croyances véhiculées, sur nos facultés mentales et sensorielles. Cette dame n’avait pas la faculté de prononciation, d’élocution, ses sons étaient eux mêmes langage accompagné d’expressions et de gestuelles fortes. Sa perception du monde et des autres restait ouverte, elle parvenait à communiquer par une présence. ‬

‪Cela ne devait pas être si lisse ou simple tous les jours, peut être qu’elle lâchait prise facilement...‬

‪Quelles constructions y a t-il sous nos perceptions ? ‬

‪Nous sommes imprégnés de notre culture, de ses valeurs véhiculées, parfois même nous ne réalisons pas que nous trempons dans leur bain.‬

‪Et nous répondons avec des mots qui sont chargés de multiples histoires, avec une charge positive négative ou neutre...‬

‪Nous faisons maintes associations à chaque seconde qui passe...c’est inconscient, des impressions, des sensations, très fugitives ou persistantes, il y a là tout un langage qui nous échappe, que nous ne voyons ou ne comprenons pas...‬

‪Nous ignorons que tout ça nous entraîne, entraîne nos réactions immédiates qui parfois nous dépassent. C’est très visible avec les mots qui nous mènent si nous n’y prenons pas garde. Les réseaux sociaux sont très éclairants pour comprendre tout ça, il suffit de lire les infinis commentaires. ‬
‪Il se passe la même chose en chacun de nous...‬

‪D’ou parfois un recul et un silence libérateur. ‬

‪Les mots ne font pas tout.‬
‪Les images, les gestes, les actes etc, sont aussi langage.‬

‪Les choses ne sont ni bonnes ni mauvaises mais (ou « et »)nos perceptions ont des conséquences car elles impactent le monde...‬notre monde. Butterfly_tenryu
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 451
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

Coucou love

Merci Axiste. Tu as très bien exprimé ce que je pense, que nous sommes traversés par des pensées, des images, des ressentis que nous créons à partir de ce que nous vivons.
Et si nous parvenons à comprendre que ce à quoi nous accordons de la solidité n'est pas réel, que ce qui se passe dans notre esprit est notre perception teintée de nos habitudes et de nos tendances, alors nous serons plus aptes d'en mesurer les conséquences sur le monde et d'exprimer plus de compassion.

anjalimetta
Avatar de l’utilisateur
bagadou
Messages : 50
Inscription : 21 août 2008, 20:48

Merci de vos réponses qui éclaircissent mon chemin.
Les perceptions sont bien au cœur de ma question et il y a bien du travail à faire pour que mes tensions internes ne viennent plus perturber la perception que peut avoir l'autre. jap_8
Image
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Messages : 2005
Inscription : 07 juin 2004, 19:30

Bonjour Bagadou,

C'est un plaisir de te lire à nouveau anjalimetta
- dire au bon moment,
Être patient et à l'écoute...
prononcer en vérité,
Être sincère et ouvert...
de façon affectueuse,
Être calme et positif...
bénéfique

Avoir de bonnes intentions...
et dans un esprit de bonne volonté.
Être de bonne foi...
------------------------------------------------------------------------------ Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Répondre