Un jour, un mot

Avatar de l’utilisateur
axiste
Team
Team
Messages : 7824
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Un jour, un mot

Message non lu par axiste » ven. 3 mai 2019 21:46

Patience
De toute évidence, la patience n’est pas une qualité prônée dans notre monde et pourtant… Pourtant, le Bouddha a dit que khanti, ce mélange de patience et d’endurance, est le « suprême incinérateur des pollutions mentales ».

Patience et endurance,
les plus belles vertus du méditant engagé


Ajahn Jayasaro

http://dhammadelaforet.org/sommaire/jay ... ience.html
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team
Team
Messages : 6990
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Un jour, un mot

Message non lu par cgigi2 » sam. 4 mai 2019 21:41

La sagesse du Bouddha n'est rien d'autre : connaître le conditionné en tant que conditionné, et le Non-conditionné comme Non-conditionné. Les bouddhas reposent dans l’Inconditionné et, sauf en cas de nécessité, ne se laissent plus absorber par quoi que ce soit. Ils ne sont plus trompés par les phénomènes conditionnés, et ne sont attirés que par l’Inconditionné, l’espace et la vacuité – plus par les phénomènes impermanents qui emplissent l’espace.

Pendant la méditation, maintenant, alors que vous prenez conscience de la vacuité de l'esprit, de toute l'étendue de l'esprit, vos attachements et vos répulsions habituels, vos peurs, vos doutes et vos inquiétudes relatifs à tout ce qui est conditionné diminuent. Vous commencez à comprendre que ce ne sont que des choses qui apparaissent et disparaissent, qu'il n'y a pas de soi, rien qui mérite que l’on s'enthousiasme ou que l’on se lamente : les choses sont comme elles sont. Nous pouvons permettre aux phénomènes d'être simplement, car ils vont et viennent – comme leur nature est de disparaître, nous n'avons pas à les faire disparaître. Nous devons être suffisamment libres, patients et endurants afin de laisser les choses suivre leur cours naturel. De cette manière, nous pouvons nous libérer des tensions, des conflits et de la confusion de l'esprit ignorant qui passe tout son temps à évaluer et sélectionner, pour essayer de retenir ceci et rejeter cela.

Je vous prie de réfléchir à ce que je viens de vous dire, et de prendre tout le temps nécessaire pour supporter ce qui paraît insupportable. Ce qui semble insupportable est supportable si vous savez être patient. Sachez être patient avec les autres et avec le monde tel qu'il est, au lieu de vous appesantir sur ce qui ne va pas et sur ce que vous feriez si vous pouviez changer les choses. Souvenez-vous que le monde est comme il est, ici et maintenant – il ne peut être différent. La seule chose que nous puissions faire, c'est être patients avec le monde tel qu'il est. Cela ne veut pas dire que nous approuvions tout, et que nous l'aimions ainsi. Cela signifie simplement que nous pouvons vivre en paix avec lui, plutôt que continuer à nous plaindre et à nous rebeller, causant davantage de friction et de confusion, lesquelles viennent s'ajouter à la confusion née du fait que nous croyons à la réalité de notre propre confusion.
Ajahn Sumedho

http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... ience.html

avec metta
gigi
Ici et Maintenant pleine attention à la pleine conscience
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team
Team
Messages : 7824
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Un jour, un mot

Message non lu par axiste » jeu. 16 mai 2019 02:34

Merci Gigi pour l’extrait
jap_8 white lotus
Le Bouddha l’a dit très clairement : Adhuvo loko. Sabbam pahaya gamaniyam (« Le monde change. Nous devons avancer en abandonnant tout derrière nous. »)
Réfléchissez bien à cela. Vous ne pourrez rien emporter de ce à quoi vous êtes attaché, que ce soit extérieurement ou intérieurement. Vous ne pourrez emporter avec vous aucun des cinq agrégats – corps, ressentis, perception/mémoire, fabrications mentales/pensées, et conscience sensorielle.
http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... exte2.html
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team
Team
Messages : 7824
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Un jour, un mot

Message non lu par axiste » sam. 22 juin 2019 23:42

Ayya Khema
(...)Toute pensée crée du mouvement dans l’esprit et, de ce fait, une friction apparaît. Tout ce qui bouge crée une friction. Mais, dès l’instant où nous détendons l’esprit et le laissons se reposer, il gagne en force ainsi qu’en joie car il sait, maintenant, qu’il peut se poser à tout moment. La joie trouvée en méditation se transpose dans la vie quotidienne car l’esprit sait désormais que rien ne doit être pris trop au sérieux, qu’il peut rentrer chez lui pour y retrouver le calme et la paix.
Telles sont les principales raisons pour lesquelles la vie ne peut jamais être pleinement satisfaisante sans la méditation. Elle peut nous offrir des circonstances extérieures agréables mais la satisfaction que l’on trouve grâce à la vie intérieure est beaucoup plus vaste. Le lâcher-prise, le renoncement, apportent une vision profonde, la compréhension que l’ego ne fait que vouloir, vouloir et, par conséquent, vouloir penser aussi. Quand l’ego cesse de vouloir, il n’a pas besoin de penser. Quand l’ego cesse de vouloir, toute forme d’insatisfaction disparaît. Voilà pourquoi nous devrions méditer.(...)

Ayya Khema

Extrait du livre «Being Nobody, Going Nowhere »

http://portail-dhamma.com/pourquoi-mediter
anjalimetta
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités