Karma et augmentation de la population

Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

Ted : Il y a des Voies d'éveil qui passent par l'intellect, mais l'intellect en fait les frais.
Ce que j'ai compris en le déduisant de sa fameuse phrase;
« Le Vainqueur a dit que la vacuité est l'évacuation complète de toutes les opinions. Quant à ceux qui croient en la vacuité, ceux-là, je les déclare incurables. »

...c'est que Nagarjuna usait de son intellect au service de l'évacuation de toute forme d'opinion, et j'ajouterais que cette intention qui serait la sienne, chercherait peut-être à viser toute personne qui se fourvoierait spécifiquement, du fait d'avoir cédé à l'émission d'une opinion quelqu'elle soit au sujet de la nature ultime de ce qui est.
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Messages : 327
Inscription : 12 août 2017, 00:09

A ceux que cela intéresserait,
une bonne compréhension de la nature du silence et de la solitude telle qu'exposée suivant la doctrine du Bouddha est une bonne base pour éviter l'émission d'opinions improductives jap_8
JULIEN44

ted a écrit :
30 janvier 2018, 18:34
Mais sans la pratique pour transformer toutes ces approches en "réalisations", on restera un simple étudiant en histoire comparée des religions.
Je partage pleinement ce point de vue, surtout qu'une des écoles philosophiques du lot semblent avoir fait l'hunanimité au moins depuis plus de 500 ans !
ted a écrit :
30 janvier 2018, 18:34
Il y a des Voies d'éveil qui passent par l'intellect, mais l'intellect en fait les frais. Il n'apprend pas à accumuler du savoir mais plutôt à se débarrasser de ses routines. A déconstruire.
C'est tout l'art de ce qui est appelé dans l'hindouisme : le jnana yoga. l'art d'apprendre à désapprendre...
On a l'impression que tout cela repose plus sur le poids (voir la gravité) que l'on accorde aux conclusions philosophiques qui démontrent que tout ce qui est composé (ou interdépendant) n'a pas d'essence. Ensuite, yoga signifiant "union non duelle", nous devrions trouver les moyens de nous unir à cette conclusion...
Avatar de l’utilisateur
Zopa2
Messages : 386
Inscription : 04 septembre 2015, 19:23

L'union qui doit être visée est celle du calme mental et de la vue profonde.
JULIEN44

jules a écrit :
30 janvier 2018, 19:05
...c'est que Nagarjuna usait de son intellect au service de l'évacuation de toute forme d'opinion, et j'ajouterais que cette intention qui serait la sienne, chercherait peut-être à viser toute personne qui se fourvoierait spécifiquement, du fait d'avoir cédé à l'émission d'une opinion quelqu'elle soit au sujet de la nature ultime de ce qui est.
J'ai l'impression qu'il enumerait une serie de phénomènes et deconstruisait l'idée qu'ils puissent posséder une essence propre.

Sans avoir d'opinion concernant la nature de ce qui est, comment pourrions nous entreprendre de la réaliser ?
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

JULIEN : J'ai l'impression qu'il enumerait une serie de phénomènes et deconstruisait l'idée qu'ils puissent posséder une essence propre.
D'après ce que j'ai compris, son oeuvre est une vaste déconstruction des opinions émises par les érudits de son époque. Son oeuvre vient donc déjà en réponse, c'est à dire qu'elle s'appuie sur des opinions, et ce pour montrer qu'elles sont erronées. Et ce qui fait précisément la force de Nagarjuna à ce que j'ai compris, c'est que contrairement aux plus nombreux, quand il réfute une opinion, ce n'est pas pour lui en préférer une autre.

JULIEN : Sans avoir d'opinion concernant la nature de ce qui est, comment pourrions nous entreprendre de la réaliser ?

-Pourquoi faudrait-il avoir une opinion concernant la nature de ce qui est pour entreprendre de la réaliser ?-
serait l'envers de ta question. Tu as l'air de croire que le fait d'entreprendre de réaliser cette nature implique d'avoir une opinion à son égard. Si tu m'expliquais pourquoi, ce serait plus facile pour moi de te répondre.
JULIEN44

jules a écrit :
31 janvier 2018, 01:38
-Pourquoi faudrait-il avoir une opinion concernant la nature de ce qui est pour entreprendre de la réaliser ?, serait l'envers de ta question. Tu as l'air de croire que le fait d'entreprendre de réaliser cette nature implique d'avoir une opinion à son égard. Si tu m'expliquais pourquoi, ce serait plus facile pour moi de te répondre.
Bonjour Jules,
Avoir une opinion n'est pas très grave ;-)
Une des définitions du Larousse est : Ensemble des idées d'un groupe social sur les problèmes politiques, économiques, moraux, etc. : L'opinion française.

Transposé à notre sujet, cela pourrait être : Ensemble des idées philosophiques d'un groupe (par exemple : les tenants de l'école madhyamika prasangika) sur le problème de l'interprétation (problème car différentes école de pensée) de la vue du Bouddha Shakyamouni.

Donc l'opinion qui considère que la vue madhyamika prasangika est la plus performante, par exemple pour circonscrire le conventionnel de l'ultime, la frontière à partir de laquelle on s'engage dans le nihilisme, etc... est, il me semble la bienvenue si l'on souhaite entreprendre des pratiques méditatives associées à ce domaine.

De manière général, j'ai l'impression que l'on confond la nocivité d'une opinion qui viendrait troubler l'esprit pendant la période méditative et l'opinion que l'on aurait lors d'une discussion sur un point important de la voie bouddhiste.

Et puis pour terminer, mais je ne pouvais pas m'en empêcher : l'opinion qu'il ne faille pas en avoir n'est toujours qu'une autre opinion. jap_8
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

JULIEN : Avoir une opinion n'est pas très grave ;-)
Ton affirmation se situe-t-elle toujours dans le contexte d'une opinion qui serait émise au sujet de la nature ultime de ce qui est ?
JULIEN : Et puis pour terminer, mais je ne pouvais pas m'en empêcher : l'opinion qu'il ne faille pas en avoir n'est toujours qu'une autre opinion. jap_8
Oui et il s'agit aussi de l'évacuer. C'est ce que tu fais.
Répondre