Comment pratiquer le Nembutsu ?

ted

Savais tu qu'auparavant, le nembutsu était une pratique contemplative extrêmement difficile (une méditation sur Amitabha un peu comme les méditations du Vajrayana sur les deïtés) et que progressivement, cette contemplation s'est transformée en simple récitation ? https://www.cairn.info/revue-topique-20 ... ge-191.htm

L'idée générale était sans doute de mettre le Nembutsu à portée de tous en partant du principe qu'une récitation sincère pleine de dévotion, provoquerait un lacher-prise permettant de réaliser le non-soi ? love2

On aurait donc adouci la difficulté par compassion pour des gens qui traversaient des temps extrêmement difficiles (épidémies etc...). En bref, c'était Kali yuga (mappô jidai) à l'oeuvre sur le Nembutsu originel si tu veux. :)

Je n'ai jamais contesté les enseignements de Shinran. :shock: Peut-être émis un doute et demandé des explications un jour... Que je n'ai jamais obtenues.

Bon Noël. Bonnes vacances Florent. jap_8

Il est peut-être utile ici de préciser le sens du terme nenbutsu, désignant une pratique au cœur de la tradition de la Terre pure. Les idéogrammes dont ce terme sino-japonais est composé sont très ambigus. Le sens fondamental de nenbutsu est « méditer sur le Bouddha », ce qui est fidèle au sanscrit original (buddhânusmrti). Cette pratique contemplative était en fait assez difficile; elle était réservée à des adeptes déjà très avancés dans la voie bouddhique. Plus tard, le même terme a pourtant été utilisé pour indiquer l’invocation du nom d’Amida dans la formule « Namu Amida butsu » (Vénération au Bouddha Amida). Cette pratique était très simple et donc accessible aux fidèles incapables de poursuivre une voie qui exigeait des exercices spirituels plus difficiles. On voit déjà comment cette tradition allait pouvoir répondre aux besoins des plus pauvres, spirituellement parlant, en ce monde.

https://www.cairn.info/revue-topique-20 ... ge-191.htm
ted

A partir du milieu de l'époque Heian, la pratique du culte d'Amida s'est divisé en deux : un courant populaire préconisait la récitation de son nom, shômyô; un autre, plus traditionaliste et réservé aux intellectuels et surtout aux religieux, s'attachait à la contemplation (kansô). Toutes ces deux pratiques étaient toujours appelées nembutsu.

Le shômyô nembutsu était promue énergétiquement par les adeptes d'Amida pour sa facilité. Le moine chinois Shàndǎo (jp.: Zendô; 613-681) était le premier à recommander au grand public de faire le shômyô nembutsu pour que tout le monde eussent le salut sans être découragés des difficultés des pratiques
http://culturejaponaise.info/lexique/nembutsu.html

Merci à Axiste pour le lien. jap_8
ted

Maintenant, il est tout à fait possible que le shômyô Nembutsu fonctionne pour des personnes comme Florent qui ont développé une sincère aversion pour le samsara. De même qu'il a sans doute très bien fonctionné pour des personnes qui mourraient par milliers pendant les épidémies.

La prise de conscience de nos racines de bien : Florent veut sincèrement aider (les français et) les gens à se tirer de leurs souffrances, même s'il est parfois maladroit et blessant... :)
+
l'aversion pour le samsara
+
une récitation fonctionnant désormais à la manière d'un mantra (shômyô Nembutsu)...

peut très bien, à mon avis, provoquer une renaissance en terre pure ?

Pourquoi pas ? :roll:
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Messages : 1008
Inscription : 27 janvier 2006, 18:00

Joyeux Noêl à tous. love2 love2 love2

bonne vacance Circé, joyeux Nöel :) love2
avec metta
gigi
Ici et Maintenant pleine attention à la pleine conscience
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3229
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Florent a dit:
Je vous souhaite à tous un joyeux noel et de bonne fête de fin d'année.
Meilleures fêtes à toi aussi, puissions nous garder la force de nous projeter vers une existence meilleure anjalimetta
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Messages : 1008
Inscription : 27 janvier 2006, 18:00

Florent a dit:
Je vous souhaite à tous un joyeux noel et de bonne fête de fin d'année.
gigi dit:
Meilleur voeux à toi joyeux Noël Florent :) love2
avec metta
gigi
Ici et Maintenant pleine attention à la pleine conscience
Florent

Bonjour.

Puisque au vu des différentes réactions les 3 coeurs ont étaient mal compris ou mal interprétés, je vais tenter d'éclaircir ce point de la doctrine établit par Shandao puis à sa suite par honen (fondateur du jodo-Shu).
Jusqu'a présent j'avais beaucoup parler de la pratique. Avec ces 3 coeurs nous entrons dans le domaine de la dimension spirituelle du Nembutsu, à savoir l'assurance du Nembutsu constituée par la sincérité, la foi et le voeu d'aller naître dans la Terre Pure.

Reprenons:

Le premier est le coeur sincère. Physiquement, nous nous inclinons devant ce Bouddha (Amida); oralement nous célébrons les louanges de ce Bouddha; mentalement, nous commémorons et contemplons exclusivement ce Bouddha. D'une manière générale, la production de ce triple karma doit nécessairement être vraie.

Là c'est l'évidence il faut pratiquer le Nembutsu en étant sincère avec soi même, soit le fait d'avoir vraiment le désir d'aller naître dans la Terre Pure d'Amida. Sans ce désir pas la peine de pratiquer le Nembutsu.

Le deuxième est le coeur profond. C'est le coeur de foi véritable.Il consiste à comprendre que nous sommes des êtres ordinaires bardés de passions, que nos racines de bien sont maigres et petites, et que nous transmigrons dans le triple monde, sans sortir de cette maison enflammée; il consiste aussi à être dorénavant convaincus que le voeu primordial (soit le 18ème voeu) d'Amida et sa promesse universelle nous feront certainement naître dans la Terre Pure par la prononciation de son nom (soit le Nembutsu).

Honen déclare à propos de ce coeur:
"Sachez que c'est par le doute que nous sommes arrêtés dans la maison des naissances et des morts; tandis que c'est la foi qui nous fait entrer dans la citadelle du Nirvana"
L'établissement de la foi à deux aspects:
le premier aspect , c'est être convaincu que nous sommes actuellement des êtres ordinaires et que nous sommes emplit de fautes et de souillures (klesha) et que nous tournons dans le cycle des naissances et des morts, ou nous nous sommes toujours noyés et avons toujours transmigré depuis de longues périodes cosmiques sans avoir les affinités de l'émancipation.

Le deuxième aspect, c'est être convaincus profondément que les 48 voeux du Bouddha Amida embrassent les êtres, et que, si nous ne doutons ni n'hésitons, nous irons certainement naître dans la Terre Pure, véhiculés par le pouvoir de son voeu.

Le troisième est le coeur de la production du voeu et du transfert des mérites. C'est le coeur de foi profonde, à orienter toutes les racines de bien cultivées par nous mêmes et les autres en la vie présente comme dans le passé, et à les transférer ensemble par le voeu de naître en ce royaume ( soit la Terre Pure du Bonheur Paisible (Anraku) et de la félicité suprême ( Gokuraku).

C'est peut être là que la chose est la moins évidente à comprendre. Ce qu'il faut comprendre c'est que celui qui pratique le Nembutsu fait le voeu d'aller naître dans la Terre Pure et pour ce faire utilise le Nembutsu qui est l'acte de la vrai fixation, tout autres pratiques devenant secondaire.

Ecoutons Shandao à ce sujet:
"Le nembutsu est l'affinité suprême. Par la commémoration exclusive du nom, les êtres effacent aussitôt les fautes des multiples périodes cosmiques. Lorsque leur vie touche à sa fin, le Bouddha vient lui même les accueillir avec les saintes foules. Les faux liens du karma ne peuvent le limiter. Voilà ce qui s'appelle affinités suprême.
Toutes les autres pratiques sont qualifiées de bonnes actions, mais elles ne supportent absolument pas la comparaison avec le Nembutsu"


et Honen de renchérir:
"Les bonnes actions mélangées sont des racines de bien médiocres, tandis que le Nembutsu est la racine de bien excellente."

Autrement dit et pour résumer, le Nembutsu ne consiste pas en une répétition mécanique du nom d'Amida Butsu: l'adjonction du terme namo (hommage) exprime le voeu de la naissance dans la Terre Pure. Sans la pratique du nom qui contient les mérites d'Amida cette aspiration resterait un voeu pieux; mais sans le voeu, la pratique resterait un acte machinal, car, selon la doctrine du karma, tout acte est qualifié par l'intention de son auteur.

Voila j'espère que ceci éclairera ce principe des 3 coeurs dont doit être pourvu tout pratiquant sincère du Nembutsu.
Avatar de l’utilisateur
davi
Messages : 1135
Inscription : 28 février 2016, 11:38

Merci beaucoup Florent pour ces éclaircissements. jap_8
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
ted

Éclaircissements, éclaircissements :roll: shuuuut_8

Florent reconnaît que le troisième coeur n'est pas évident à comprendre. Mais il ne réfute pas les arguments que j'ai cité à ce sujet en provenance de deux sites différents.

Donc...
Florent

ted a écrit :
09 janvier 2018, 19:25
Mais il ne réfute pas les arguments que j'ai cité à ce sujet en provenance de deux sites différents.

Donc...
Parce que je ne suis pas là pour débattre de savoir si la position doctrinale du Jodo-Shu établit par Honen est valable ou non.
J'ai présenté la position orthodoxe sur le sujet , celle défendu par Honen et ses prédécesseurs, c'est celle sur laquelle je m'appuie principalement.

J'aurais pu si tel avait été ma conviction présenter les points de vue établit par les maîtres du kegon, du Tendai, du Shingon, du Zen ou bien du Vajrayana Tibétains ou encore des traditions sino-viêtnamienne. Mais non. Bien que ces maîtres ont chacun composé des commentaires sur la Terre Pure, ils n'ont pas pour principe la Terre Pure, mais seulement la voie des saints. Voilà pourquoi je ne m'appuie pas sur eux.
Les vénérables Shandao et Honen avait entièrement la Terre Pure pour principe, et non la voie des saints. Voilà pourquoi je m'appuie principalement sur eux.

Par contre si quelqu'un veux présenter les positions des autres écoles sur la Terre Pure qu'il le fasse. Mais qu'ensuite ils ne viennent pas dire comme tu l'as fait que ce je dis est erronée je te cite "Le Nembutsu n'est pas ce que tu dis.", ça ressemble fortement à une forme de dénigrement. D'ailleurs tu n'es pas le seul à avoir eu ce genre de comportement sur ce topic et sur d'autres.
C'est un peu comme si je débarquais sur un sujet sur Zazen, et que je disais Zazen c'est si ou ça, et qu'ensuite je réfute les positions de telles ou tels écoles, serais-je crédible? La réponse est évidente et va de soi.

Tu as présenté ta vision du Nembutsu, qui d'ailleurs semble t'être toute personnelle, très bien, tu veux pratiquer un Nembutsu de type contemplatif, ya pas de problème, tu fais comme tu veux.

D'ailleurs pratique tu le Nembutsu et si oui sur quelle école ou traditions t'appuie-tu?
Répondre