Comment pratiquer le Nembutsu ?

Avatar de l’utilisateur
Longchen
Messages : 1120
Inscription : 15 avril 2010, 12:25

J'ai lu tout le fil et je le trouve très instructif. jap_8

En fait je ne connaissais pas grand chose au Nembutsu et j'ai souhaité en savoir un peu plus par rapport au fait que le bouddhisme de la Terre Pure est le courant dominant, ce que j'ignorais aussi.

Par rapport à ce fil je comprends que le Nembutsu permet de créer une connexion personnelle très puissante avec le Bouddha Amida, et donc à partir de là les portes de son Cœur s'ouvrent, ce qui rend bien des choses possibles, et même éventuellement avant le décès (supposition de ma part).
L’instant présent 🙏
ted

Longchen a écrit :
11 janvier 2018, 10:02
Par rapport à ce fil je comprends que le Nembutsu permet de créer une connexion personnelle très puissante avec le Bouddha Amida, et donc à partir de là les portes de son Cœur s'ouvrent, ce qui rend bien des choses possibles, et même éventuellement avant le décès (supposition de ma part).
Oui. Grâce à Florent, j'ai pu creuser le sujet et comprendre que le Nembutsu était au départ une pratique complexe qui s'est allégée avec le temps afin d'épargner la difficulté au plus grand nombre. J'ai rien contre. :D

J'arrive pas à rester en Lotus, je médite en tailleur. Mais je ne grimpe pas aux murs si on vient me dire que ce n'est pas la posture enseignée par le Bouddha. Je suis conscient de passer peut-être à coté de quelque chose. :oops:

Florent, tu es le premier à affirmer qu'il y a eu dégénérescence progressive du Dharma, mais si c'est le cas, elle a dû aussi concerner ton école ? Alors comment s'est t'elle manifestée ?
Florent

ted a écrit :
11 janvier 2018, 13:38


Florent, tu es le premier à affirmer qu'il y a eu dégénérescence progressive du Dharma, mais si c'est le cas, elle a dû aussi concerner ton école ? Alors comment s'est t'elle manifestée ?
Le sutra de Vie-Infinie, au second volume, dit:

"Dans les temps futurs, la voie des sutras s'éteindra; mais moi ( Shakyamuni), mû par la bienveillance et la compassion, je conserverai spécialement ce sutra, qui restera cent ans de plus. Si des êtres rencontrent alors ce sutra, ils pourront tous obtenir la délivrance, conformément au voeu de leur coeur"

Ce qu'il faut comprendre et savoir c'est que le contenu de ce sutra se trouve tout entier dans le Nembutsu. Par conséquent lorsque le sutra dit qu"'il restera" c'est le Nembutsu qui restera.
Au final et pour faire simple une fois que la voie des saints aura complètement disparu le Nembutsu restera encore cent ans de plus. Ce sera le dernier des enseignements du Bouddha à se maintenir au delà de la période des 10 000 ans de la période du déclin du dharma.

Ajoutons que la doctrine du Mappo n'est pas spécifique à la Terre Pure et que même le Théravada en fait état, notamment dans le sutta du rugissement du roi qui fait tourner la roue (pali Cakkavatti Sihanada Sutta), qui présente cette décadence graduelle du Dharma de Shakyamuni dans notre monde de Jambudvipa gagné par la violence, la haine, la folie destructrice, la perte de toute sagesse humaine et même le raccourcissement de l’espérance de vie. Cette concomitance entre le déclin du bouddhisme et la dégradation des comportements sociaux et des conditions de vie est la conséquence logique de la relation étroite qui existe entre la morale (ou les valeurs) qui guide la société et le karma des personnes qui composent celle-ci. Ce sutta explique, en outre, qu’après la disparition de toute trace du bouddhisme, le bodhisattva Maitreya reviendra d’un autre univers pour remettre en route la roue du Dharma en exposant un nouvel enseignement.

Le mahayana se montrera encore plus précis notamment dans le Le Sûtra de la grande assemblée (skt Mahasamnipata sûtra) qui décrit 3 périodes subdivisées et qui forment 5 âges.

les 3 périodes sont:
Le Dharma correct (jap. Shōhō) « période du Dharma correct » d'une durée de 500 ans
Le semblant du Dharma(jap. Zōhō) « période du Dharma formel » d'une durée de 1000 ans
La fin du Dharma (jap. Mappō) ou « Période de la fin du Dharma » d'une durée de 10 000 ans

En Chine, la mort du Bouddha Shakyamuni a été placée dans la cinquante-deuxième année du règne du roi Mu (949 avant notre ère) et les trois périodes ont été calculées ainsi : 500 + 1000 + 10 000. Ce qui fait commencer les derniers jours du Dharma au milieu du sixième siècle de notre ère. Le Japon médiéval a repris la date chinoise de 949, cependant, il a choisi ce comput : (500 x 2) + (500 x 2) + 500. Ainsi, dans ce pays, la fin du Dharma commence-t-elle vers 1050 de notre ère.

Dans la Lampe pour la fin du Dharma (jap. Mappo Tomyo ki) un ouvrage daté de 801, mais à l’origine incertaine, Saicho, le fondateur de l’école Tendai, reprend ce dernier compte. En conséquence, selon lui, les jours moyens du Dharma sont sur le point de s’achever. Si le bouddhisme de Shakyamuni est appelé à survivre, il n’y aura plus aucun effet ni preuve (l’Éveil) provenant de son enseignement. Les préceptes ne seront plus observés, et donc, même un prêtre qui ne respectera pas les préceptes sera vénéré comme un maître par le peuple (voir le cas typique et caricatural de Sogyal Rinpoché). La pensée religieuse sera en pleine confusion.

Le texte de Saicho a grandement influencé les courants du bouddhisme japonais de la période Kamakura (1185-1333), ce qui a eu pour conséquence indirecte la fondation de nouvelles écoles : Rinzai et Soto (zen), Jodo-Shu et Jodo-Shin-Shu (amidisme), Nichiren, etc. Ces courants cherchaient de nouvelles voies, des voies qui s’écartaient des enseignements « classiques » du Bouddha, considérés comme caducs. Le zen refusait la transmission par les sûtras, l’amidisme faisait appel au Bouddha Amida, régnant sur un univers exempt d’impuretés la « Terre Pure », enfin, Nichiren s’est basé sur le Sûtra du Lotus, qui contenait en lui-même tous les éléments pour concilier tradition et adaptation à une nouvelle ère, et qui selon lui était la pratique ultime avec son Namo Myoho renge kyo et son Gohonzon.
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Messages : 1120
Inscription : 15 avril 2010, 12:25

Florent a écrit :
12 janvier 2018, 11:44
(...) notre monde de Jambudvipa gagné par la violence, la haine, la folie destructrice, la perte de toute sagesse humaine et même le raccourcissement de l’espérance de vie. Cette concomitance entre le déclin du bouddhisme et la dégradation des comportements sociaux et des conditions de vie est la conséquence logique de la relation étroite qui existe entre la morale (ou les valeurs) qui guide la société et le karma des personnes qui composent celle-ci. (...)
Il faut bien reconnaître qu'entre la montée de la violence dans nos sociétés, la chute des valeurs morales, et les problèmes environnementaux majeurs... "ça sent le sapin"
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
davi
Messages : 1135
Inscription : 28 février 2016, 11:38

Parce que c'était mieux avant ?
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Messages : 1120
Inscription : 15 avril 2010, 12:25

davi a écrit :
12 janvier 2018, 17:47
Parce que c'était mieux avant ?
Je regarde peut être un peu trop les infos (ce qui n’est pas forcément bon même si évidemment c’est utile) mais cela me donne l’impression que notre pauvre planète et ses habitants sont bien mal en point.
Je dirais que c’est pire compte tenu qu’on est plus nombreux avec plus de moyens.
L’instant présent 🙏
ted

Longchen, n'a t'on pas la planète qui correspondait à notre karma ? :) Nous tous ici. jap_8

Il convient plutôt de se demander comment on en est arrivé là, nous, personnellement et d'éviter de reproduire les causes qui mènent à une telle planète.
Répondre